La croissance par les prix ?

La croissance par les prix ?
Oui c’est une question, car la croissance reste le modèle de notre économie mondiale. Et la Martinique n’y coupe pas.
Mais avec une population vieillissante et en baisse (nous sommes repassé sous les 400 000 habitants) et surtout une inflation hors prix des carburants négative c’est la déflation qui entraîne la décroissance.
Le PIB par habitant c’est ce que produit chaque agent économique, donc une quantité, multipliée par une valeur. Certes les économistes argumenterons que ce n’est pas si simple, mais in fine c’est bien cela. Le Chiffre d’affaires d’une entreprise c’est bien la quantité de produits ou d’heures vendus par le prix unitaire. Or depuis février 2009, la pression sur les prix est forte. Le consommateurs va en outre vers les produits les moins chères à l’exemple des prix  » baissébas ».
Et tous de dire que c’est bon pour le pouvoir d’achat. Tous de dire que les syndicats ont maté les patrons de la grande distribution.

Depuis 2008 les entreprises ont cessé d’investir et d’embaucher pour croître. Pourquoi ?
Parce que les marges dégagées étant faibles, l’entreprise n’en n’a pas les moyens.
Comprenez : prix bas = faibles marges = pas d’investissement et d’embauches.
Et puis les transferts sociaux n’augmentent plus, les fonctionnaires ne gagnent plus autant, l’Etat n’embauche plus, car l’impôt ne rentre plus.
Bref tous les moteurs de la croissance sont en baisse et il résulte moins de consommateurs disposant de revenu et des prix trop bas.

Alors que faire pour sortir de ce cercle infernal ?
Le vieillissement de la population et la baisse nette de la population de la Martinique, interdisent d’espérer une croissance par les quantités. Reste donc… les prix!!!

Je ne vais pas être apprécié par ceux et celles qui font les courses, mais désolé, à force de vouloir acheter moins chère au lieu de vouloir gagner plus en étant plus productif au travail; au lieu de permettre aux entreprises d’embaucher en dégageant des profits; au lieu de favoriser des corporatismes bloquant transports et autres services publics parce que c’est facile… Et bien nous devrions accepter que les prix augmentent.
Oui nous devons accepter une inflation car celle ci aurait des effets positifs sur la croissance.

Toutefois, les patrons ne doivent pas confisquer les marges ainsi gagnées. Sinon les entreprises ne donneront pas le « balan » indispensable par les investissements, et pas seulement de remplacement, et par les embauches, et pas seulement de remplacement.

Alors oui la croissance passera par l’augmentation des prix.
Et nous n’avons pas le choix !

Des exemples dans les prochains jours dans la production locale mettrons en exergue mes propos. Prenons rendez-vous !

20140125-055557.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s