Pour vivre mieux, vivons moins nombreux…

Je vous propose de débuter ici une réflexion face au discours ambiant et actuel sur la baisse de la population de notre territoire, la Martinique. 

Nous passons sous la barre des 385000 habitants sur une île qui compte 1000 km2. Soit prêt de 400 personnes au kilomètre carré !  Les chiffres bruts ne veulent rien dire d’autant que des zones entières ne sont pas habitées ou habitables. Heureusement ! 

Donc il est indéniable que trop de population entraîné une qualité de vie médiocre. Les embouteillages permanents en sont la preuve. 

  
Mon propos est de soutenir que moins d’habitants n’est pas synonyme de récession économique. 

Dans un article précédent, j’évoquais la course à la croissance qui nous mène, la planète entière vers l’abîme. Et bien il en va de même pour notre île. Où nous mène la croissance effrénée de population sur un si petit territoire ? Où ? Sinon à la situation actuelle. 

Je prend l’exemple d’une entreprise dont l’activité consiste à réaliser des livraisons sur toute l’île. La rentabilité de son activité est directement liée à son nombre de livraisons par jour. Mais si les livreurs passent plus de la moitié de leur temps dans les embouteillages, comment atteindre un minima de livraison ? Augmenter les prix, n’est pas une solution pérenne, c’est évident. 

La racine de la faiblesse de nos entreprises réside dans l’obtention d’une taille adéquate. Pas forcément toujours plus grosse, mais adaptée au marché. Bien entendu, on pourrait livrer par drone, par bateau, etc. Mais à court terme la technologie apporte une meilleure productivité et conséquemment moins d’emploi. Pour notre Martinique, l’apport massif de technologie n’est pas la panacée. 

Remarque : c’est pourtant bien ce qui va se concrétiser dans un futur proche dans notre économie : moins d’actifs donc plus de productivité pour ceux qui travaillent et nécessairement un apport de technologie pour accroître les rendements. 

Cercle vicieux s’il en est; que nous pourrions rendre vertueux. 

Le raisonnement qui suit n’est pas une vérité, juste un humble chemin de réflexion.

Mais il est tard, la suite au prochain épisode… Continuez à me suivre et à commenter. Merci d’avance. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s